Découverte





Sélection provisoire
Mode d'emploi sonorisé
Vous êtes artiste
inscrivez votre site
VIALLE Michel
CAMUS Catherine
www.katealook.com
LE DÉLÉZIR Christian
DE MONTAIGU Alix
MOSCA Jean-Pierre
OTTO IZ
PROUST-LABEYRIE Patricia
CAMUS Catherine
www.katealook.com








Classification : A510-A500-B120-C160-C180-D165
Le texte explicatif associé à chacun des quatre critères analysés (A - formalisme, B - matérialité, C - investissement, D - communication) positionne l'oeuvre de l'artiste dans l'histoire de l'art en rappelant éventuellement les courants artistiques auxquels elle se rattache, ou les noms des artistes illustres s'étant exprimés dans une approche voisine.

A : FORMALISME
Le premier critère porte sur le formalisme de l'oeuvre : que voit-on quand on regarde une oeuvre, quel type de formalisation se donne à voir de prime abord ? Est-ce plutôt abstrait, plutôt figuratif, plutôt..., etc (classé du plus "abstrait" au plus "réaliste").?
A510 : Formes du "Réalisme"
Différentes façons d'appréhender les réalités du monde, d'un point de vue : photographique
comme témoignage de, ou travail sur, la réalité (de H.C. Bresson à R. Mapplethorpe ou Bernd et Hilla Becher, ...). Aussi comme matériaux prétexte à un travail esthétique (Annette Messager, Louis Jammes, Philippe Cazal, Pierre et Gilles, ...), ou faisant partie d'un travail formel plus large (peintures et photos de Peter Klasen ; dessins et photos de Jean Le Gac, ...).
A500 : Formes du "Réalisme"
Différentes façons d'appréhender les réalités du monde, d'un point de vue : "Brechtien"
"Distanciation" de figures à engagements socio-politiques explicites, en vue de changer des réalités sociales et/ou politiques (André Fougeron, Groupe DDP, Renato Guttuso, …), ou au moins "critiques" de ces réalités (Peter Saul, Cindy Sherman, Equipo Cronica, B.Rancillac, ...).


B : MATERIALITE
Le second critère porte sur la matérialité de ce qui est donné à voir. S'agit-il de pur concept, de jeu de matières, d'objet détourné etc. (classé du plus "immatériel" au plus "réel") ?
B120 : en immatérialité par photo (classique ou numérique)
toute "action", ou représentation, à partir du moment où elles sont visibles par des "constats" sur tous supports (papier, cibachrome, plexi, ...) en images fixes (classiques ou numériques : J.M.Bustamante, Philippe Ramette, Cindy Scherman, ...).


C : INVESTISSEMENT CORPS / ESPRIT
Le troisième critère porte sur « l'investissement » de l'artiste dans son oeuvre. Avec quel ratio Corps / Esprit, l'artiste s'investit-il dans son oeuvre ? Classé du plus "intellectuel" (p.ex. "l'Art Conceptuel", ...) au plus "physique" (p.ex. le "Body Art", ...).
C160 : plus vers la corporéité / les sens, par l'expression d'une "humanité" (allant de la Vie à la Mort)
- qu'elle soit factuelle (John de Andrea, Duane Hanson, Itsvan Sandorfi, ...)
- ou bien symbolique (James Ensor, G. Rouault, F. Grüber, Zoran Music, Rebeca Stevenson, Jan Vercruysse, ...), ...
C180 : plus vers la corporéité / les sens, par l'expression d'une sensualité affirmée, voire d'une sexualité revendiquée, qu'elle soit
- factuelle ("l'Origine du monde" de Courbet, Lucian Freud, John Kacere, P. Klossowki, David Salle, Gilbert and George, ...),
- symbolique (Paul Armand Gette, Andreas Serrano, ...),
- humoristique (le "cerveau" de Gilles Barbier, le "globe" de Boyd Webb, ...),
- ou "réaliste" (certains "Body-artistes" comme Otto Muehl, les "Installations" de Paul Mc Carthy, les videos de Zoran Naskovski, ...), ...


D : COMMUNICATION
Le quatrième critère porte sur l'aspect « communication » : L'artiste a t-il une volonté délibérée de communiquer à travers ses oeuvres un message quelconque ? (classé du plus "spiritualiste" au plus "sociétal").
D165 : plus vers le sociétal autour de "l'Esthétique Relationnelle" ;
"interventions", "Installations" ... (Rirkrit Tiravanija, Thomas Hirschhorn, Mathieu Laurette, ...).